Archives par mot-clé : Artcurial

2020 l’année de tous les records pour les bugatti

Les Bugatti ont de plus en plus la côte. En 2020, la célèbre marque française a trusté les meilleures enchères en salle des ventes, dans un contexte de vente qui n’a pas été touché par la pandémie. Ces ventes aux enchères mondiales ont été soutenues. Elles ont permis à plus d’une centaine de voitures de dépasser le million d’euros.

L’année de tous les records pour les Bugatti

Un modèle historique de course, la Bugatti 59 Sport 1934 a obtenu l’enchère record de 10,5 million d’euros à Londres le 5 septembre, lors de la vente organisée par Gooding & Co. L’histoire de cette voiture est particulière dans la mesure où il s’agit initialement d’une voiture qui a été utilisée par l’usine pour les courses automobiles et ensuite reconvertie en voiture de sport en 1937 pour Léopold III, Roi des Belges.

A la deuxième place des meilleurs vente mondiales, une autre Bugatti exceptionnelle, le modèle 57S Atalante de 1937. Elle a été adjugée le 5 septembre, toujours chez Gooding and Co à Londres, pour la somme de 7,4 millions d’euros. Il s’agissait lors de sa sortie d’un modèle d’exception, très prisé pour son confort, son design et sa vitesse de pointe.

La Bugatti 55 Super Sport Rodaster de 1932, a été adjugée lors de la vente Bonhams à Amelia Island le 5 mars A 5,78 millions d’euros. Il s’agit d’une voiture dessinée par Jean Bugatti pour une commande passée par un Rothschild. L’état de cette voiture est exceptionnel, le châssis, la mécanique et la carrosserie sont d’origine, ce qui justifie l’enchère record obtenue.

L’historique de cette Bugatti 125 Supersport 1931 est atypique. Cette voiture a couru les 24 Heures du Mans 1932 aux mains de Guy Bouriat Quintart et Louis Chiron. Son état parfait, sa participation à la fameuse compétition mondialement connue de la Sarthe lui ont permis d’atteindre la quatrième enchère la plus élevée en 2020.

Et, pour finir, la Bugatti qui a obtenu la cinquième plus haute enchère de l’année, est la Bugatti 35 C Grand Prix de 1928. La particularité de cette voiture, hormis son palmarès, réside dans son état initial, les restaurations réalisées n’ont été que limitées. Sa carrière en compétition n’est pas négligeable, puisqu’elle a couru la Targa Fioro, le Grand Prix de Monza, et gagné la Coupe de Bologne de 1928.

A lire aussi : http://www.forks.fr/artcurial-motorcars-des-records-4-millions-deuros-pour-la-ferrari-de-vadim/

Le record mondial à 12,65 millions d’euros pour le lot regroupant trois Alfa Romeo

L’enchère obtenue par les Alfa Romeo BAT modèle 5,7 et 9, est atypique, car trois voitures ont été réunies en un seul lot. Ces trois concept-cars ont été construites en 1953, 1954 et 1955. La firme Bertone les a réalisées sous la direction et le dessin de Franco Scaglione. Le lot a était adjugé le 28 octobre à New York pour la somme de 14,84 millions de dollars, ou 12,65 millions d’euros. Il s’agit de l’enchère la plus importante de l’année. Celle-ci a été obtenue par le département voiture de RM Shotheby’s.

La rédaction