Le concept NeuV de Honda: acheter utile

Views:
1

De nouveaux objets apparaissent. D’ autres, déjà connus,  doivent être vécus sous une approche différente. Tel est le cas du concept NeuV de Honda.
Depuis le XX ème siècle la voiture  génère bon nombre des mythes de l’homme moderne.  Raymond Barthes, dans son livre Mythologies a d’ailleurs  décrit , analysé le phénomène, et a associé la voiture  une déesse, jouant sur l’homophonie entre le véhicule élaboré par le fabriquant Citroen, la DS, et  cette entité divine. De là il oppose la spiritualité à la puissance, le confort à la performance.

« On passe visiblement d’une alchimie de la vitesse à une gourmandise de la conduite ». Si cette situation s’efface lentement sous les contraintes d’un “mieux vivre ensemble”, un mieux vivre qui  demande l’abandon des vieux mythes de la toute puissante voiture, paradoxalement les transhumances quotidiennes imposées par les centres d’affaires et d’emploi ne sont pas modifiées durablement par le télé-travail.

Cette modification du statut de la voiture, acquis durant plus d’un siècle, subit actuellement une fracture qui a permis l’émergence d’un nouveau concept dit «objectif».. Et ce concept de se développer du fait de la séparation entre le sujet et l’objet.

La voiture de “demain” et du “futur” sera un objet bien particulier. Sera-t-il toujours un objet rassurant, intime et personnel, qui soutient l’adulte conquérant dans son ouverture au monde extérieur?

 Le concept “NeuV” s’appuie  justement sur des considérations économiques, utilitaires et pratiques. Ainsi le décrit Mike Tsay, leader  du service Recherche et Développement de Honda . “Nous avons conçu NeuV pour accorder plus de valeur au propriétaire en optimisant et monétisant le véhicule au maximum”.

Imaginé pour créer de nouvelles possibilités pour les clients, le NeuV (prononcez  “nouveau-V”), défend  le Nouveau Véhicule Urbain Électrique. C’ est un véhicule dont le concept trouve son origine dans la constatation que les véhicules privés sont inutilisés 95% du temps. Le NeuV explore de nouvelles idées pour créer une nouvelle valeur pour son propriétaire en fonctionnant comme un véhicule de covoiturage simple, automatisé, prenant et déposant des clients aux destinations locales, quand le propriétaire n’utilise pas sa voiture.

Le NeuV peut même vendre de l’énergie au réseau électrique s’il y a un pic de demande. Pour Honda, ces activités rémunératrices ont le potentiel pour créer un nouveau modèle économique pour des clients entreprenants.  Bref dorénavant la voiture sera accompagnée d’un “business plan” en bonne et due forme.

Le concept NeuV fonctionne en effet aussi comme un assistant qui s’alimente sur l’intelligence artificielle. Il est réfléchi, attentionné,  utile et serviable. Mais  ce qui le rend particulier c’ est surtout l’utilisation d’ “un moteur d’émotion”, une technologie émergente développée par Honda et SoftBank (cocoro SB Corp.). Appelé HANA (Honda le Réseau automatisé)  l’application  du  NeuV,  “ce moteur d’émotion”  apprendra du conducteur , détectera ses émotions à travers ses jugements, puis à partir des décisions déjà prises antérieurement par le conducteur, opèrera de nouveaux choix et  recommandations. HANA peut aussi vérifier  le bien-être émotionnel du conducteur, faire des recommandations de musique basées sur l’humeur,  et assumera  la routine quotidienne de conduite du propriétaire.

La voiture de demain,  centre de profit émotionnel et financier, une perspective nouvelle…pourquoi pas?

Alain Hofman